jeudi 17 mars 2011

Utilisation du moteur asynchrone

Comme on l’a expliqué, les performances d’un moteur concernent le domaine suivant :
démarrage, variation de la vitesse, freinage et inversion de sens de marche.
Comme la vitesse n reste très proche de la vitesse  de synchronisme, pour varier la vitesse du
Moteur il faut en fait varier la fréquence Fs  à l’aide d’un onduleur.
      Mais pour faire varier la vitesse sans modifier le couple utile il faut garder le rapport Vs / Fs constant (Vs est la tension d’alimentation d’un enroulement). Si on augmente la vitesse, il faut augmenter la Fréquence et la tension d’alimentation dans les limites du bon fonctionnement de la machine.
      Le moteur asynchrone triphasé, d’une puissance de quelques centaines de watts à plusieurs
mégawatts est le plus utilisé de tous les moteurs électriques. Son rapport coût/puissance est le plus faible. Associés à des onduleurs de tension, les moteurs asynchrones de forte puissance peuvent fonctionner à vitesse variable dans un large domaine (les derniers TGV, le Tram de Strasbourg,...).
Toutefois l’emploi de ce type de moteur est évité en très forte puissance (P > 10 MW) car la
consommation de puissance réactive est alors un handicap.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire